Ce qu’il faut avoir dans sa boîte de pansage pendant l’hiver

par | Jan 4, 2017 | Trucs Astuces

Ce qu’il faut avoir dans sa boîte de pansage pendant l’hiver

Ah l’hiver … Outre le fait que le froid nous demande un effort de motivation pour aller monter à cheval (surtout pour les courageux qui montent le soir !), l’hiver c’est aussi la pluie, la boue, les pieds pourris, les chevaux cracras …

Pour vous aider à lutter contre les désagréments de cette saison dans vos soins quotidiens, voici quelques produits que nous utilisons sur nos chevaux.

Si vous nous suivez régulièrement, vous savez que chez Equiswap, nous vous partageons nos meilleurs remèdes et astuces de soins pour vos chevaux ! Vous êtes prêts pour découvrir notre routine spécial hiver ? Alors c’est parti !

 

Notre routine spéciale hiver pour vos chevaux !

 

Notre routine spéciale sabot pour son cheval en hiver !

 

Qui dit hiver, dit généralement pieds du cheval pourris ! Pour lutter contre le pourrissement des pieds nous connaissons tous le goudron, ainsi que sa délicate odeur mais aussi l’huile de cade, qui ne sent pas meilleur.

Chez Equiswap, nous avons déjà eu recours à ces deux produits qui font leurs preuves. Cependant, nous ne sommes pas très fans de l’huile de cade qui, quand elle n’est pas diluée, est un produit assez agressif pour la peau (la vôtre et celle de votre cheval).

C’est pour cela, que nous allons vous présenter d’autres produits naturels et tout aussi efficace !

 

L’utilisation du vinaigre de cidre non pasteurisé :

Cet antiseptique 100% naturel, que nous connaissons bien en dehors du poney club et auquel nous ne pensons pas pour soigner les petits petons de nos loulous. Le vinaigre de cidre non pasteurisé est une alternative parfaite pour soigner les sabots de votre cheval. (Vous ne regarderez plus jamais votre vinaigrette de la même manière !)

Le vinaigre de cidre a des propriétés antioxydantes et antiseptiques naturels. Il va donc désinfecter les fourchettes de votre cheval et les aider à cicatriser.

L’application est simple, pas besoin de gants ou de pinceaux, il suffit juste de verser quelques gouttes sur les fourchettes pourries, attendre quelques secondes que le vinaigre ait bien pénétré dans le pied et hop le tour est joué !

Le vinaigre de cidre non pasteurisé (on insiste sur le fait qu’il doit être bio) sert également à traiter la dermite (inflammation de la peau) chez l’humain. Nous l’avons testé, Fanny a eu quelques plaques sur le visage et le vinaigre a aidé à les faire partir (légers picotis à l’application et parfum de vinaigrette, sinon RAS). 

On imagine que cela peut également soulager nos loulous, cependant nous ne l’avons pas testé sur nos chevaux car ils ne sont pas sujet à la dermite alors nous n’allons pas nous avancer sur ce sujet (si certains d’entre vous ont testé, on serait très intéressé d’avoir vos retours !).

 

Notre routine hiver spéciale pour vos chevaux qui aime se rouler dans la boue !!

 

Notre routine pour les tâches tenaces !!

Qui dit boue dit… chevaux cracras ! Si comme nous, vous avez l’immense privilège de monter des chevaux ayant un goût prononcé pour la Thalasso, vous comprenez alors de quoi nous nous apprêtons à parler.

Noisette (jument de Fanny) ne fait pas énormément de poils et donc transpire peu.

Elle n’est plus tondue l’hiver depuis quelques années mais elle est quand même couverte d’une couverture sans grammage ou d’une couverture légère quand il fait vraiment froid car mademoiselle ne peut pas s’empêcher de se rouler dans la première flaque qu’elle voit (en image, un faible aperçu de ses performances).

Bien que la couverture protège 80% de son corps de la boue, elle arrive toujours (oui toujours…) à se coller quelques bonnes plaques de boue sur l’encolure et la tête… c’est un enfer !

Heureusement pour sa propriétaire, nous avons trouvé l’année dernière le produit MAGIQUE !

 

 L’utilisation de l’Extra PonyWash :

Un nettoyant à sec proposé par la marque de soins pour chevaux, Equibao.

Conçu à base d’huile essentielle d’Ylang-Ylang, il s’agit d’un corps gras pour lutter contre le dessèchement de la peau. Ce produit vous aidera à venir à bout en quelques secondes des tâches d’urine, traces de transpiration, poussière et crasse.

Votre monture a eu la délicate attention de prendre un bain de boue juste avant votre arrivée aux écuries ? Pas de panique !

Les pansages à n’en plus finir c’est de l’histoire ancienne avec l’Extra PonyWash. Bien qu’il ne fasse pas disparaître instantanément les plaques de boues, il aide considérablement à les faire partir en quelques coups d’étrille.

Il vous suffit de pulvériser les zones recouvertes de boue, d’attendre quelques minutes que le produit agisse et hop ! Déjà au premier coup d’étrille vous verrez la couleur des poils de votre cheval réapparaître. Un ou deux petits coups de bouchons supplémentaires suffiront à finaliser le nettoyage.

Ce produit marchant tellement bien, on a envie de s’en servir à la moindre saleté présente sur notre cheval. On se permet de vous mettre en garde sur le fait qu’on en vient vite à bout.

En effet, son spray brume 360° permet de pulvériser en une seule fois une large zone du corps du cheval. Cet avantage a aussi l’inconvénient d’utiliser plus de produit qu’un spray classique.

De plus, le produit est contenu dans une poche « Vidange » qui permet d’utiliser quasiment 100% du nettoyant. Cependant, il n’est pas évident de visualiser ce qu’il nous reste comme produit avec ce système et il se peut qu’on en arrive à court sans s’en apercevoir (ça nous est arrivé et nous nous sommes sentis désespérés sur le moment !).

Alors pour éviter la panne sèche de Pony Extra Wash et la crise de panique qui va avec lorsqu’il ne vous reste que 10 minutes pour seller avant de partir en cours, voilà notre conseil : utilisez ce produit seulement pour les tâches tenaces comme les tâches d’urine et les plaques de boue.

 

Notre routine pour les tâches de poussières !!

 

Pour les tâches moins tenaces tels que les tâches de poussière, nous utilisons :

 

L’utilisation de lingettes pour bébés :

Etant humides, elles attrapent très bien la poussière coincée entre les poils et les crins.

 

 L’utilisation d’un démêlant-lustrant :

Vous pouvez finaliser votre pansage avec un petit coup de sur l’ensemble de la robe étalé avec une brosse douce. Nous utilisons le démêlant-lustrant « Easy Shine » de Ravenne. Peu coûteux et disponible chez Décathlon, ce produit démêle facilement les crins. Appliqué sur l’ensemble de la robe, il fait briller le poil et le protège de la poussière quelques jours.

 

Notre routine hiver pour les petits bobos de son cheval !!

Eté comme hiver, nous ne sommes pas à l’abris des bobos. Sur la tête, sur les membres, sur la croupe… il arrive que nos chevaux se fassent des petits bobos.

Même s’ils sont sans gravité, ils ont l’inconvénient de n’être absolument pas esthétiques. Pour aider la cicatrisation et la repousse des poils nous vous conseillons deux crèmes :

 

 L’utilisation de l’homéo plasmine :

Vous la connaissez sûrement, nous l’utilisons aussi chez l’homme : il s’agit de l’Homéo plasmine. Cette crème grasse aide à apaiser les démangeaisons dues à la cicatrisation et favorise la repousse des poils. En revanche, elle ne désinfecte pas et ne repousse pas les insectes (même s’il n’y en a pas trop en hiver).

 

L’utilisation de la crème Cicaseptive :

Cette crème miraculeuse, est une crème à base d’argile et d’oxyde de zinc désinfectante et cicatrisante aux huiles essentielles de niaouli, eucalyptus et thym. Cette crème protège aussi des rayon UV, repousse les insectes, calme les démangeaisons et favorise la repousse du poil !

La Cicaseptive est très utile sur les plaies peu profondes, les brûlures liées aux frottements et les zones irritées (comme les zones touchées par la dermite par exemple).

Nous avons testé cette crème sur Noisette qui a l’habitude de se blesser aux paturons des antérieurs en se couchant (elle se couche tous les après-midis pour sa sieste, et oui…).

Nous avons d’abord massé délicatement la plaie avec un peu de crème Cicaseptive. Une fois le « massage » fini, nous avons appliqué une bonne couche de crème sur la plaie, pour faire un effet « pansement ».

 

Au bout de quelques jours (deux ou trois) une croute s’est formée sur la plaie, la faisant complètement cicatriser. Vous pouvez gratter la croûte, une peau cicatrisée et toute neuve apparaîtra.

Nous nous servons de cette crème également pour les bobos sur les autres parties du corps du cheval (tête, membres, croupes etc…) pour cicatriser et aider la repousse du poil. Et on doit dire que nous avons vu en quelques jours les poils repousser.

 

 L’utilisation de cloches pour protéger les blessures :

Afin de protéger le paturon et la plaie, vous pouvez mettre à votre cheval une paire de cloche à l’envers (tête en bas) de façon à ce que la paroi des cloches protège le boulet et le paturon et non le sabot et les glomes.

 

J’espère que cet article vous aura plus ! Vous pouvez nous suivre sur notre Page Facebook, Equiswap !

 

Newsletter

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de Confidentialité. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désabonnement présents dans les e-mails ou en nous écrivant à fanny@equiswap.com.

J'ai lu et accepte les termes et les conditions

Ces articles peuvent vous plaire …

Mon cheval s’encapuchonne : Quel mors peut m’aider ?

Mon cheval s’encapuchonne : Quel mors peut m’aider ?

Votre cheval s’encapuchonne régulièrement? Avant toute chose, il est important de comprendre : pourquoi son cheval réagit-il de cette manière. Une fois le problème analysé, plusieurs solutions s’offrent à vous. Le travail du cheval dans un premier temps et le changement de mors dans un deuxième temps si nécessaire. Pour plus d’informations, cliquez sur l’article.

lire plus

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. DIY : un spray lustrant 100% fait maison ! – Equiswap - […] Vous pouvez aussi ajouter, si vous le souhaitez, des huiles essentielles (huiles essentielles d’Ylang-ylang par exemple, nous vous en…
  2. Equiswap – Le blog - […] de cidre bio (encore le vinaigre de cidre ?! Oui, oui, nous vous en parlions cet hiver pour soigner…
suscipit Lorem efficitur. sed Aliquam neque. tempus pulvinar felis justo velit, libero