Abcès, seimes et bleimes chez le cheval : comment les traiter ?

par | Juil 13, 2021 | Pathologies

Au quotidien, les pieds du cheval sont sensibles à de multiples agressions extérieures liées à son déplacement ou à son cadre de vie.

Bien qu’un entretien quotidien des pieds permette de limiter les détériorations du pied, il est tout de même possible pour le cheval de développer des affections comme les abcès, les seimes ou les bleimes. Ces pathologies sont très douloureuses pour le cheval et leur convalescence est parfois très longue.

Les abcès chez le cheval

 L’abcès fait partie des pathologies podologiques les plus fréquentes chez le cheval. Il est assez simple à traiter une fois qu’il a été détecté mais il faut être vigilant au risque de développement d’infection qui peuvent alors grandement affecter la locomotion du cheval

Qu’est-ce qu’un abcès ?

L’abcès du pied du cheval est lié à une accumulation de pus dans les tissus internes du pied au niveau de la sole et de la paroi. Alors, des bactéries se forment dans le pied en créant une réaction inflammatoire dans une poche de tissu fibreux. Cette accumulation de pus exerce une pression sur le pied à l’origine de douleurs.

L’abcès est souvent perçu comme bénin, mais il peut avoir un réel impact sur la santé du cheval s’il n’est pas traité à temps. En effet, il peut rapidement découler sur une forte boiterie. Il peut également engendrer l’adoption d’une mauvaise position du pied chez le cheval dans le but de se soulager. Globalement, l’abcès du pied du cheval se reconnaît par l’apparition de symptômes particuliers :

  • Température anormalement chaude du pied;
  • Pouls digité et agité du membre concerné;
  • Membre concerné engorgé;
  • Signes d’abattement général;
  • Fistule au niveau de la couronne;
  • Fièvre.

Notons qu’il est possible de procéder à une radiographie du membre afin d’écarter l’hypothèse d’une fracture du pied de la troisième phalange.

Causes des abcès chez le cheval

Les principales causes des abcès

Comme nous l’avons vu, l’abcès est causé par une bactérie au sein de la sole du pied du cheval. Il existe trois causes qui sont à l’origine du développement d’un abcès chez le cheval : le traumatisme, l’environnement et la ferrure.

Le traumatisme

Chez le cheval, certaines plaies peuvent entraîner le développement d’abcès. C’est notamment le cas des plaies causées par des objets tranchants comme les cailloux, les fils barbelés, les clous ou les aiguilles.

Si le cheval marche dessus, ces objets peuvent créer une fissure de la sole et une bleime, qui est favorable au développement des bactéries dans le pied du cheval.

L’environnement

Les abcès au pied apparaissent le plus souvent durant les périodes humides comme l’hiver où les chevaux évoluent sur des terrains boueux. C’est également le cas des maladies du type fourchette pourrie ou gale de boue.

En évoluant sur un terrain humide, le pied du cheval et la corne se ramollissent et deviennent perméables, ce qui facilite la pénétration des bactéries au niveau de la ligne blanche du pied.

 La ferrure

Lors de la ferrure, un clou mal planté dans le pied peut être à l’origine du développement d’un abcès. C’est particulièrement le cas d’un clou planté trop haut et trop près de la chair ce qui développe une inflammation locale pouvant être à l’origine d’un futur abcès.

Généralement, les douleurs au pied du cheval ne durent que quelques jours jusqu’à ce que l’abcès se perce naturellement puis elles diminuent grandement. Cependant, dans le cas d’un abcès plus sévère, l’abcès peut se percer et faire écouler du pus.

En plus de radiographies, la pince exploratrice est fréquemment utilisée pour déceler des douleurs au niveau du pied qui peuvent traduire la présence d’un abcès. En effet, cette pince permet d’appliquer une pression sur le pied afin de détecter une éventuelle douleur.

 Les solutions face aux abcès

Après avoir détecté un abcès au pied du cheval, il est conseillé de le déferrer pour faciliter le traitement et contrôler le lieu de développement de l’abcès. Le vétérinaire peut alors réaliser une ouverture dans le pied du cheval afin de faire écouler le pus.

En cas d’abcès pas encore assez mûr pour percer, il est possible de réaliser des pansements et cataplasmes médicamenteux pour faire ramollir la corne et favoriser la maturation de l’abcès. Couramment, on utilise des pansements de graines de lin qui sont très utiles pour ce phénomène.

Une fois que l’abcès est percé, il est important de placer le cheval au repos afin de limiter les risques de développement d’un second abcès. Il est également primordial de veiller à une hygiène de vie irréprochable et particulièrement un box entretenu. En effet, une litière sale favorise le développement de bactéries via l’urine ou les crottins. Il est alors conseillé d’opter pour une litière plus absorbante le temps de la guérison du cheval. Il est aussi courant de munir le cheval de bottes de box afin de faire tenir le pansement et limiter le salissement du pied.

En cas d’abcès et plus particulièrement d’abcès traumatique, il est primordial de consulter le carnet vétérinaire du cheval afin de contrôler les vaccins à jour, surtout celui contre le tétanos ! Si ce n’est pas le cas, une lotion antitétanique sera prescrite. 

Les seimes chez le cheval

Les seimes sont des fissures de la paroi externe du sabot qui peuvent être causées selon trois facteurs. Généralement, le risque principal des seimes est leur extension. Il faut donc agir rapidement avant que tout le sabot soit fendu. 

Qu’est-ce que des seimes ?

La seime est une fissure de la paroi externe du sabot du cheval. Elle peut se trouver sur toute la paroi (quartier, talon, mamelle, pince) et peut être étendue ou partielle. Une seime peut également être accompagnée d’un saignement ou d’une infection. Généralement, ce sont les seimes du talon ou des quartiers qui sont les plus dangereuses et douloureuses.

Les seimes sont très fréquentes chez les chevaux qui ne sont pas ferrés. Plusieurs formes de seimes existent et se différencient assez facilement :

  • Deux fentes à l’avant de la paroi qui évasent le pied;
  • Une fente centrale;
  • Une fracture du bourrelet périoplique…

Une seime se reconnaît généralement par l’apparition de fissures sur la corne et plus précisément au niveau de la paroi du sabot. Comme dans le cas de l’abcès, une boiterie peut apparaître si la seime a touché les tissus internes du pied. Il est également possible de déceler une sécrétion au niveau de la fissure et une inflammation suppurative des tissus.

causes des seimes

Les principales causes des seimes

La principale cause des seimes est le manque d’entretien de la corne du cheval, plus précisément une pousse excessive de la paroi cornée qui n’a pas été parée par le maréchal-ferrant. C’est généralement pour cela que l’on retrouve un pied qui s’évase et qui présente deux fentes latérales. Ce phénomène est grandement accentué en cas de sécheresse de pied, il faut donc nourrir et hydrater régulièrement le pied.

En effet, l’apparition de seimes réside dans le degré d’humidité du pied du cheval. En général, la paroi du sabot contient 25% d’eau, la sole en possède 33% et le reste environ 50%. Ainsi, si cet équilibre d’humidité et d’hydratation n’est pas respecté, le pied s’assèche et devient prédisposé aux fractures et aux cassures.

Les solutions face aux seimes

Afin d’éliminer une seime chez le cheval, il est nécessaire de faire appel à un maréchal-ferrant qui sera le seul à pouvoir adapter le pied en fonction de cette affection. En effet, en cas de seime superficielle et peu douloureuse, il va simplement parer le pied jusqu’à faire disparaître la fissure. Dans les cas les plus graves, le maréchal bloque le développement de la fissure en réalisant une rainure à son extrémité.

Il est aussi possible d’opter pour une ferrure « eggbar » qui permet de limiter l’écartement naturel des talons. Ils apportent également une plus grande surface d’appui pour le sabot, ce qui répartit mieux les pressions exercées sur le pied.

Une résine peut également être coulée dans la seime après avoir été désinfectée et assainie, car elle présente des propriétés semblables à celles de la corne naturelle. Elle permet ainsi de faire repousser la corne en garantissant un mode de vie normal au cheval.

La guérison étant longue, nous vous conseillons d’opter en parallèle pour une cure de biotine qui possède des propriétés régénérantes. Elle garantit en effet une pousse plus rapide de la corne tout en la renforçant !

Les bleimes chez le cheval

 Les bleimes sont une pathologie qui impacte les pieds du cheval. Bien que bénigne, si vous remarquez des bleimes sur votre cheval, vous devez le faire soigner rapidement

Qu’est-ce que des bleimes ?

Les bleimes chez le cheval sont des contusions de la sole. Elle commence par apparaître sous forme rosée au niveau de la corne puis elle évolue en hématome ou en abcès qui peuvent rapidement s’étendre à l’entièreté du sabot. C’est une affection assez douloureuse pour le cheval, mais elle est souvent diagnostiquée tardivement, car ses symptômes sont assez discrets. 

La bleime est une affection assez bénigne si elle est soignée à temps, mais elle peut très rapidement évoluer en abcès à mûrissement lent.

La bleime se reconnaît principalement par un cheval qui boite. En effet, l’hématome est très difficilement décelable, car il est de la même couleur que la corne naturelle du cheval. Cependant, le pied peut être chaud et il peut présenter un pouls agité lors du toucher.

Les principales causes des bleimes

Les bleimes étant des hématomes de la corne, elles apparaissent souvent à la suite d’un traumatisme au niveau de la sole. Cela peut être lié au travail sur un terrain dur ou inadapté comme les cailloux. De plus, un caillou coincé peut également être à l’origine d’une bleime. Il faut donc veiller à entretenir régulièrement les pieds du cheval pour éviter ses désagréments !

Certains chevaux sont aussi prédisposés aux bleimes. C’est le cas des équidés qui présentent des pieds plats ou bien une sole trop fine et trop molle. Dans ces cas, il est possible d’opter pour une ferrure orthopédique qui va permettre de réguler les aplombs et d’ainsi répartir la pression plus équitablement sur la sole.

Les solutions face aux bleimes

ferrure cheval

Contrairement aux abcès ou aux seimes, les bleimes ne nécessitent généralement pas de traitements particuliers. Il suffit de placer le cheval au repos sur un sol mou jusqu’à la guérison. Cependant, dans les cas les plus graves il est possible d’opter une fois de plus pour une ferrure adaptée, ici un fer à plaque, afin de supprimer les zones d’appui sur la partie concernée du sabot.

Pour résumer, le cheval peut facilement être sujet à des affections podologiques comme les abcès, les seimes ou les bleimes. Pour éviter leur apparition, il est nécessaire de veiller à un entretien régulier et attentif des pieds du cheval.

Cela passe alors par l’inspection des sabots après le travail afin d’éliminer les éventuels résidus et par l’application de produits hydratants et nourrissants. Notons enfin qu’il est nécessaire de choisir un bon maréchal-ferrant qui saura adapter la ferrure et le parage en fonction des besoins du cheval !

Ces articles peuvent vous plaire …

Quels soins quotidiens pour les pieds de votre cheval ?

Quels soins quotidiens pour les pieds de votre cheval ?

« Pas de pied, pas de cheval », voilà un proverbe connu de tous les cavaliers. En effet, les pieds du cheval jouent le rôle d’amortisseur, de propulseur et d’appui : sans une bonne santé des pieds, c’est tout l’équilibre du cheval qui est perturbé. Il est primordial...

lire plus

Quelle graisse choisir pour les pieds de mon cheval ?

« Pas de pied, pas de cheval » ! Cet adage est bien vrai, il faut donc prendre soin des pieds de nos chevaux en optant pour une graisse adaptée aux pieds du cheval. Il existe différents types de graisses pour les pieds du cheval qui possèdent des...

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire