La tendinite du cheval : comment la soigner et l’éviter ?

par | Août 3, 2021 | Pathologies

La tendinite chez le cheval est une affection courante chez les chevaux de sport qui est contraignante et qui nécessite une longue convalescence. 

Il est nécessaire de la traiter à temps, car elle peut laisser des séquelles au cheval sur le long terme. Nous allons donc nous intéresser aux symptômes et au traitement de cette affection des membres.

Quelles sont les causes de la tendinite chez le cheval ?

Les tendinites du fléchisseur profond du cheval sont généralement causées par un travail intensif répété dans le cas d’un surentraînement, d’un sol de mauvaise qualité ou d’une ferrure inadaptée. Des facteurs traumatiques peuvent également entrer en jeu dans le déclenchement d’une tendinite comme une blessure au paddock, de mauvais aplombs ou la vieillesse du cheval.

tendinite cheval cause symptômes et traitement
Crédit : Wikipédia

La tendinite est une inflammation des fibres tendineuses qui  représente 50% des affections des muscles et du squelette du cheval. Il existe différents types de tendinite : la tendinite du fléchisseur superficiel et la tendinite du fléchisseur profond. Le premier cas apparaît généralement brutalement suite à un effort trop important tandis que le deuxième cas de figure est principalement relié aux conséquences d’un travail inadapté ou à des pathologies déjà installées chez le cheval.

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine du développement d’une tendinite : les conséquences d’un travail intense ou les éléments extérieurs.

Un travail trop intensif

En optant pour un travail inadapté, le cheval peut développer des lésions de fatigue qui apparaissent généralement chez le cheval très sollicité. Le tendon n’arrive alors pas à se déformer selon le niveau d’intensité du travail et des lésions apparaissent. 

Un mauvais sol peut également favoriser le déclenchement d’une tendinite. Il faut opter pour un sol qui n’est pas trop profond, car ce type de sol sollicite beaucoup les membres qui doivent amortir encore plus de chocs. Les talons du cheval s’enfoncent alors trop dans le sol et augmentent les contraintes exercées sur le tendon fléchisseur.

Une ferrure inadaptée est également potentiellement risquée quant au développement de tendinite, car dans le cas d’une pince trop longue, les contraintes exercées sur le tendon fléchisseur profond sont trop importantes. Il est donc primordial de procéder à un contrôle régulier de la ferrure à hauteur de toutes les 6 semaines.

Les éléments extérieurs

Des aplombs défaillants peuvent générer le déclenchement d’une tendinite, en particulier chez les chevaux aux talons fuyants ou en surpoids.

La vieillesse est également un facteur de développement de la tendinite, car c’est une affection cyclique. Ainsi, plus le cheval vieillit, plus il a des risques de développer des tendinites et des récidives par la suite.

tendinite du cheval causes et traitement
Un sol de mauvaise qualité peut être un facteur de développement de la tendinite chez le cheval

Quels sont les symptômes de la tendinite du cheval ?

Les quatre symptômes de la tendinite du tendon fléchisseur profond du cheval : 

  • Chaleur anormale;
  • Rougeur;
  • Douleurs à la palpation; 
  • Tuméfaction des membres.

La tendinite du tendon fléchisseur profond possède des symptômes semblables à la maladie du syndrome naviculaire :

·         Une boiterie chronique et évolutive : principalement visible lorsque le cheval évolue à la main concernée ;

·         Un gonflement du paturon ;

·         Une position en protraction afin de soulager le membre au repos ;

·         Une déformation du membre concerné (chaleur, douleurs au touché, gonflement…).

Dans certains cas, la tendinite peut être invisible à l’œil du cavalier, ce sera alors le vétérinaire qui pourra constater la présence d’une tendinite. Pour cela, le vétérinaire peut procéder à différents examens :

·         Une radiographie ;

·         Une échographie ;

·         Une anesthésie tronculaire ;

·         Une IRM.

Notons que ces examens sont parfois très coûteux, mais ils permettent de facilement déceler les zones touchées par des douleurs afin de cibler le traitement.

Comment soigner une tendinite chez le cheval ? 

Pour soigner une tendinite chez le cheval, le traitement se décompose selon plusieurs techniques :

·         Le repos ;

·         Le traitement médical ;

·         Le traitement chirurgical ;

·         La ferrure adaptée.

Dans le cas d’une tendinite, le repos est primordial bien qu’il ne soit pas suffisant. Il est ainsi conseillé de placer le cheval au repos durant au moins 3 mois afin de recommencer progressivement le travail. Il est alors important d’adapter l’alimentation du cheval durant sa convalescence afin d’éviter le surpoids ou la sous-nutrition.

Le traitement médical de la tendinite du cheval repose sur l’administration d’antidouleur et d’anti-inflammatoires afin de soulager le cheval. En parallèle, des soins locaux peuvent être appliqués (du froid pour diminuer l’inflammation et du chaud pour stimuler la cicatrisation).

Dans certains cas, le traitement chirurgical est nécessaire : il s’agit de névrectomie. Cette opération consiste à couper le nerf sensitif du pied afin que le cheval ne ressente plus la douleur. Attention, la névrectomie est réservée au cas les plus graves chez les chevaux à la retraite et régulièrement suivie par un spécialiste, cette pratique est interdite par la FEI et dans les courses de chevaux.

Une ferrure orthopédique est conseillée dans les cas les plus graves afin de soulager les tendons. Comme dans le cas du syndrome naviculaire, les fers en forme « egg-bar » ou les fers à l’envers sont alors utiles pour répartir les pressions et éviter les surcharges sur les tendons.

Aujourd’hui, de nouvelles pratiques commencent à se développer afin de favoriser la récupération des membres des chevaux. On peut par exemple citer l’injection de cellules-souches, les ondes de choc et les lasers.

Comment éviter la tendinite chez le cheval ? 

Afin d’éviter l’apparition de la tendinite chez le cheval, il est primordial de veiller au quotidien à l’état des membres de votre cheval. Cela passe par le contrôle et l’entretien régulier des sabots du cheval ainsi que par le suivi du cheval par des spécialistes : le vétérinaire et le maréchal-ferrant.

Il est également nécessaire de veiller à la qualité du sol sur lequel le cheval évolue. Un sol trop profond peut être à l’origine du développement d’une tendinite du tendon fléchisseur profond chez le cheval. Le sol doit alors être régulièrement hersé, arrosé et lissé afin de garantir confort et sécurité au cheval.

Pour résumer, la tendinite du cheval est une affection courante qui touche principalement les chevaux de sport. Elle peut être d’origines multiples, mais elle est principalement liée à une activité trop prononcée, à un mauvais sol et à un suivi irrégulier du cheval. Une fois touché, le cheval possède des risques de développer à nouveau une tendinite. Il faut donc être patient, opter pour le traitement adéquat et utiliser les protections adaptées afin de limiter les risques de récidive.

Newsletter

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de Confidentialité. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désabonnement présents dans les e-mails ou en nous écrivant à fanny@equiswap.com.

J'ai lu et accepte les termes et les conditions

Ces articles peuvent vous plaire …

Parasites externes du cheval : desquels faut-il se méfier ?

Parasites externes du cheval : desquels faut-il se méfier ?

Chez le cheval, les parasites externes peuvent être source d’affections cutanées, d’allergies ou de maladies. Ces parasites sont rencontrés au quotidien dans l’écurie ou en extérieur et peuvent prendre la forme de champignons, poux, acariens, tiques ou encore...

lire plus
Fourchettes pourries chez le cheval : Comment les soigner ?

Fourchettes pourries chez le cheval : Comment les soigner ?

En période de forte humidité, le pied du cheval est sujet à de multiples atteintes podologiques (abcès,seimes...) auxquelles la fourchette pourrie n’échappe pas ! Cette affection touche un grand nombre de chevaux et peut être liée à différentes causes comme des...

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire