Nos conseils pour bien choisir votre amortisseur en équitation

par | Juil 1, 2021 | Matériel cavalier

Même en possédant une selle d’équitation adaptée au dos de votre cheval, il est parfois nécessaire d’utiliser un amortisseur d’équitation pour, comme son nom l’indique, amortir les chocs.

Il existe différents types d’amortisseur d’épaisseur, de matière et de niveau d’amortissement différent. Il faut donc choisir un amortisseur qui correspond à vos besoins et au dos de votre cheval. 

À quoi servent les amortisseurs en équitation ?

Malgré le fait qu’une selle soit adaptée au dos de votre cheval, celle-ci bloque 30% des muscles du dos de votre cheval une fois que vous êtes en selle. De plus, certains mouvements comme le trot, le saut ou le galop peuvent être à l’origine de rebonds importants du cavalier dans la selle. L’amortisseur d’équitation joue alors le rôle de limiteur de pressions exercées sur le dos du cheval. Il répartit alors la pression équitablement sur le dos du cheval, ce qui permet de maintenir le cavalier dans un bon équilibre général.

Il existe alors plusieurs types d’amortisseurs :

–     Les amortisseurs classiques : ils limitent les chocs;

–      Les amortisseurs correcteurs : ils rééquilibrent la selle et compensent la morphologie du cheval;

–      Les amortisseurs 2 en 1 : ils amortissent et rééquilibrent en même temps.

L’amortisseur possède de nombreux avantages. Mais lesquels ?

–          L’amortisseur permet de stabiliser la selle à l’abord d’un obstacle, à la réception et au planer;

–          L’amortisseur permet de protéger le dos du cheval dans les disciplines où il est fortement sollicité (saut d’obstacles, concours complet, horse ball,…);

–          L’amortisseur permet d’aider les chevaux au dos sensible;

–          L’amortisseur permet d’éviter que la selle ne glisse;

–          L’amortisseur permet de relever le troussequin ou le pommeau de la selle afin de l’équilibrer mieux;

–          L’amortisseur permet d’utiliser une même selle sur plusieurs chevaux différents lorsqu’il n’y a pas la possibilité de bénéficier d’une selle par cheval.

Mais quand est-il nécessaire d’utiliser un amortisseur en équitation ? Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un cavalier peut utiliser un amortisseur.

Globalement, une selle n’est jamais parfaitement ajustée car la morphologie du cheval est en perpétuel changement. Il peut alors être utile d’utiliser un amortisseur afin de contrer les éventuels déséquilibres. En effet, d’après une étude menée par des professionnels, il a été prouvé que la morphologie du dos du cheval change à l’échelle même d’une séance (Greve & Dyson, jan 2015) (Greve et al., oct 2015). Il est alors impossible de trouver la selle parfaitement adaptée.

Il en est de même avec le jeune cheval. En effet, il est totalement déconseillé de choisir une selle complètement sur-mesure pour un jeune cheval car il est encore en pleine croissance. Il est courant que la croissance du cheval s’arrête vers l’âge de 7 ans, il est donc conseillé d’opter pour une selle adaptée à laquelle on ajoute un amortisseur afin d’éviter la case du sur-mesure au plus jeune âge.

Enfin, les selles ne sont pas ajustables à 100%. Il n’est en effet pas encore possible de pouvoir ajuster parfaitement une selle au dos du cheval, certaines zones restent encore aujourd’hui délaissées par les selliers car il n’est pas possible de les modifier. C’est notamment le cas des chevaux difficiles à seller, avec des particularités physiques rares. Dans ces cas-là, un amortisseur adapté sera un bon compromis.

Comment savoir si un amortisseur est adapté ?

Nous allons bientôt voir les différents types d’amortisseurs sur le marché. Mais avant tout, il est nécessaire de connaître les critères qui permettent d’affirmer qu’une selle est réellement bien adaptée : l’ergonomie, les matériaux et leur impact sur la position du cavalier.

–          En parlant d’ergonomie, on entend la position naturelle de l’amortisseur lorsqu’il est placé traditionnellement sur le dos du cheval. Ainsi, le garrot et les lombaires du cheval doivent être dégagés (comme lors du sellage courant), les épaules de votre cheval ne doivent pas être écrasées et la gouttière doit être assez large pour ne pas créer de points de pression sur la colonne vertébrale du cheval. De plus, l’épaisseur et la forme de l’amortisseur doivent pouvoir s’adapter au dos du cheval : l’amortisseur ne doit pas être trop épais afin de ne pas déséquilibrer le cheval, et il ne doit pas être plat lorsqu’il est posé au sol;

–          Les matériaux jouent également un rôle très important dans l’adaptation d’un amortisseur : certains matériaux sont à bannir complètement comme nous le verrons plus tard;

–           Lorsque le cavalier monte à cheval, l’amortisseur ne doit pas créer des points de pression visibles, il ne doit également pas déséquilibrer le cavalier et lui changer ses sensations en selle. 

Après avoir vu les bases du choix d’un amortisseur adapté, il est maintenant important de s’intéresser aux différents modèles afin de choisir le meilleur produit qui correspond à vos attentes et aux besoins de votre cheval.

Les différents types d’amortisseurs d’équitation

En équitation, il existe 3 types principaux d’amortisseurs : les amortisseurs en gel, les amortisseurs en mouton et les amortisseurs mémoire de forme. Nous allons nous intéresser aux avantages et aux inconvénients de chaque modèle.

Amortisseur gel

amortisseur gel equitation
Crédit : Acavallo

L’amortisseur en gel est de plus en plus utilisé par tous les cavaliers. Il est composé de gel et éventuellement de mouton et ne dispose généralement pas de gouttière.

Avantage et inconvénient

L’amortisseur en gel possède la particularité de favoriser la proximité entre le cavalier et le cheval selon sa disposition. En effet, il est possible de placer directement l’amortisseur sur le dos du cheval ou bien sur le tapis. Il permet alors d’accroître le confort du cheval.

L’amortisseur en gel est sujet à diverses polémiques car dans certains cas, son utilisation et ses bénéfices peuvent s’avérer contraires. En effet, il est indispensable de choisir un modèle avec une gouttière. Si ce n’est pas le cas, l’amortisseur bloquera la colonne vertébrale du cheval dans ses mouvements. De plus, l’amortisseur en gel peut reculer s’il n’est pas adapté à votre selle et à votre cheval.

Amortisseur mouton

amortisseur mouton equitation
Crédit : Le Mieux

L’amortisseur en mouton est composé d’un pad qui est renforcé par une matelassure en mouton. Ce mouton peut être synthétique ou non, mais il faut le choisir avec attention pour éviter un matériel de mauvaise qualité qui risque de se tasser au bout de plusieurs utilisations.

Avantage et inconvénient

L’avantage de l’amortisseur en mouton repose sur sa capacité d’amortissement supérieure aux autres modèles. Il permet en effet d’amortir les chocs et de réduire les points de pression de la selle sur le dos du cheval. Notons également que c’est une matière très respirante et hypoallergénique, ce qui évite le développement de plaies ou de douleurs chez le cheval et le cavalier.

Le majeur inconvénient de l’amortisseur en mouton est son épaisseur. En effet, les modèles d’amortisseurs en mouton sont généralement épais et ils engendrent une limitation de la proximité entre le cheval et le cavalier. Une épaisseur trop importante peut également être à l’origine de points de pression qui peuvent engendrer des douleurs dorsales.

Amortisseur mémoire de forme

amortisseur mémoire de forme equitation
Crédit : Ogilvy

L’amortisseur à mémoire de forme est assez nouveau sur le marché des amortisseurs car il dispose de technologies innovantes grâce au choix de certains matériaux aux propriétés amortissantes.

Avantage et inconvénient

L’amortisseur à mémoire de forme permet de s’adapter parfaitement à la selle, il limite alors les chocs lors du travail monté et libère le cheval afin qu’il puisse bouger et réaliser des mouvements sans douleurs et gênes.

Comme pour l’amortisseur en gel, le modèle à mémoire de forme doit impérativement posséder une gouttière car dans le cas inverse il vient bloquer le cheval dans ses mouvements et lui engendrer des douleurs au niveau du dos.

Pour résumer, il existe différents types d’amortisseurs : en gel, en mouton ou à mémoire de forme. Il est important de savoir pourquoi vous souhaitez utiliser un amortisseur afin de choisir le modèle adapté. Une fois cette étape faite, il faudra alors vérifier l’adaptation de l’amortisseur d’équitation au dos de votre cheval afin d’éviter de lui causer des douleurs dorsales qui, à terme, peuvent grandement influencer sa locomotion.

Il est également nécessaire de choisir un bridon adapté à votre cheval. Pour cela, nous vous conseillons de consulter notre guide sur le choix des tailles de mors et sur les différents types de muserolles.

Ces articles peuvent vous plaire …

Entretenir son matériel d’équitation en mouton

Entretenir son matériel d’équitation en mouton

En équitation, de plus en plus de matériel est en mouton. La crainte des cavaliers autour de ce matériau repose principalement sur son entretien.  Découvrez donc aujourd’hui comment entretenir votre matériel d’équitation en mouton ! Pourquoi entretenir son...

lire plus
Étriers d’équitation : comment les choisir ?

Étriers d’équitation : comment les choisir ?

En équitation, il est important de veiller à sa sécurité. Il est donc important de choisir les étriers d’équitation les plus adaptés afin de garantir confort, sécurité et technicité. Afin de vous guider dans vos recherches, nous vous proposons un article qui s’appuie...

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire