Mon cheval m’embarque : quel mors peut m’aider ?

par | Mai 18, 2020 | Matériel équestre

Mon cheval m’embarque : quel mors peut m’aider ?

L’origine du cheval qui embarque peut se traduire par différentes choses. Il peut s’agir d’une peur, d’une douleur ou d’un problème d’équilibre.

L’objectif premier avant de changer d’embouchure est de se poser les bonnes questions. Pourquoi mon cheval réagit-il comme ça ? Quelles solutions s’offrent à moi pour régler le problème ?

Mors cheval qui embarque

Avant de prendre l’initiative de changer de mors, le cavalier doit se remettre lui-même en question (sur sa position, l’utilisation correcte de ses mains etc.). Si vous souhaitez plus d’informations sur ce sujet, vous pouvez consulter l’article mon cheval m’embarque : comment réagir ?

Une fois le problème résolu, si le cheval continue d’embarquer son cavalier de manière régulière et que cela devient trop dangereux, vous pouvez avoir recours à un changement de mors. Utiliser une embouchure plus forte peut parfois être utile mais elle doit toujours être dans l’objectif de repasser par la suite à une embouchure plus classique et plus douce.

Dans cette fiche pratique, nous allons voir dans un premier temps quelle embouchure choisir pour être en osmose avec sa monture puis la sélection de son mors par rapport à la discipline pratiquée.

Adapter l’embouchure par rapport au couple cavalier / cheval

Pour changer de mors, plusieurs critères sont à prendre en considération afin de garantir le bien-être du cheval. Nous allons voir que le mors ne se choisit pas uniquement par rapport au cheval mais aussi par la main qui l’utilise.

 

Choisir son mors par rapport au niveau et à la main du cavalier

Pour choisir son mors, le niveau d’équitation est un critère non négligeable à prendre en compte. Selon le niveau du cavalier, les réflexes ne seront pas les mêmes ainsi que les tensions dans la bouche du cheval. Nous allons tout d’abord identifier les types de mors que l’on peut utiliser selon le niveau :

 

Quel mors puis-je utiliser si je suis cavalier débutant ?

Lorsqu’on commence en équitation, la main n’est pas fixe. Généralement, le cavalier ne se tient pas correctement sur son cheval, il essaye donc de trouver son équilibre en s’accrochant à la bouchede son cheval. C’est pour cela, qu’il est important d’utiliser des mors relativement doux et simple tels que le mors de filet simple brisure (appelé aussi mors chantilly), le mors à aiguille ou le mors double brisure.

Mais, dans le cas où un cheval embarque un cavalier débutant, cela devient tout de même dangereux. En revanche, lorsqu’on parle de sécurité, qu’il s’agisse aussi bien de la sécurité du cavalier que du cheval, il est possible de se tourner vers une embouchure un peu plus forte tel que le Pessoa.

Le mors Pessoa, permet au cavalier d’avoir plus de contrôle et de freins que sur des mors simples. De plus, l’avantage d’utiliser un mors Pessoa est qu’il est possible de moduler la puissance en fonction du placement des rênes dans les anneaux. Plus les rênes seront accrochées sur l’anneau du bas plus l’action sera forte. Dans le cas d’un cavalier débutant, il est possible de réguler le mors à l’action la plus faible.

Quel mors puis-je utiliser si je suis cavalier confirmé ?

Pour un cavalier confirmé, le problème posé est différent. L’avantage est que le cavalier confirmé a pu acquérir de nombreuses connaissances et compétences dans le monde du cheval. Il connait les particularités des différents mors et sait les utiliser. Si son cheval l’embarque, le cavalier confirmé peut donc se permettre d’utiliser une embouchure plus forte, on retrouve par exemple :  

 Mors pessoa
L’utilisation d’un mors Pessoa :

Le mors Pessoa reste tout de même dans la catégorie des mors durs. Pour plus de précision lors de son utilisation, il est possible d’utiliser quatre rênes. Cette action permet de moduler directement la puissance du mors à cheval et permet d’avoir plus de précision lors de son action.

L’utilisation d’un mors Pelham :
Mors Pelham

Le mors Pelham est un mors encore plus dur que le Pessoa. C’est un mors puissant utilisé généralement avec une gourmette. En revanche, il est possible de supprimer la gourmette pour un effet plus « doux ».

Le mors Pelham peut être utilisé en deux rênes ou alors en quatre rênes pour avoir une action plus ou moins intense. La particularité de ce mors sont ses branches qui renvoient à un effet de levier. Plus les branches sont longues, plus l’effet sera important.

L’utilisation d’un mors Goyo Aga :  

Mais, la difficulté pour choisir son mors ne s’arrête pas là. En effet, chaque cavalier monte de manière différente et chaque cavalier n’a pas la même main. Ce n’est pas parce qu’un cavalier est de niveau confirmé qu’il n’a pas une main dure. C’est pour cela, que le critère de la « main « du cavalier est très important à prendre en compte.

Mors Goyo-Aga

Par exemple, un cavalier qui a une main dure et qui cherche une embouchure dure, le mors Pelham ou Goyo-Aga ne seront pas préconisés. Si son cheval embarque le cavalier de manière régulière en revanche, il pourrait avoir recours à un mors Pessoa par exemple. (Mors moins agressif) L’objectif en changeant de mors est de vérifier s’il y a une adéquation entre le mors qu’on souhaite utiliser et le cavalier.

Choisir son mors par rapport à la sensibilité de la bouche du cheval

Dans un deuxième temps, il est important de prendre en compte la sensibilité de la bouche de votre cheval. Il s’agit d’un critère à respecter.

En effet, un cheval plus sensible en bouche, sera sûrement plus réceptif au mors et aux demandes. Il faut donc adapter le mors par rapport à ce critère.

 Pour un cheval sensible et dans le sang, un mors Pessoa bien utilisé sera sûrement plus efficace qu’un mors Pelham. A l’inverse, le mors Pelham est souvent utilisé pour des chevaux forts et dans le sang. Le Goyo-Aga lui, sera plutôt préconisé pour des chevaux allants et difficile à canaliser.

Dressage, saut d’obstacle, balade : quel mors utiliser si mon cheval m’embarque ?

Après tous les points que nous avons étudiés pour la sélection d’un mors, un autre reste à prendre en compte, la discipline pratiquée. En effet, le mors qu’on utilisera en CSO ne sera peut-être pas adapté à la discipline du dressage.  

 

Les mors qui peuvent vous aider si votre cheval vous embarque en dressage

Dans la discipline du dressage, il est possible d’utiliser plusieurs types de mors. N’oubliez pas qu’avant de sélectionner votre mors, vous devez prendre en considération le niveau, la main du cavalier mais aussi la sensibilité de la bouche de votre cheval. Ici, nous allons étudier certains mors que l’on peut utiliser en dressage, du plus doux au plus fort :

Mors simple

L’utilisation du mors simple brisure :

Aussi appelé mors chantilly, il s’agit du mors de base utilisé sur les chevaux avec lesquels on ne rencontre pas de problème particulier. Il agit sur le palais du cheval. L’action de ce mors est plutôt douce et légère.

L’utilisation du mors double-brisure :
Mors double brisure

Le mors double brisure est un mors qui comporte deux articulations. L’avantage est qu’il n’agit pas sur le palais du cheval et exclu tout problème de pincement.

Ce type de mors va agir notamment sur la langue et la commissure des lèvres (zone sensible) C’est un mors relativement confortable pour les chevaux qui est beaucoup utilisé au quotidien.  

L’utilisation du mors baucher :

Ce type de mors est un peu plus spécifique que les deux précédents, il aura une action plus intense sur la commissure des lèvres et un léger effet de levier. (Attention, Il n’est pas préconisé pour les chevaux qui s’encapuchonnent) De plus, ce mors agit avec une pression sur la nuque du cheval. Le mors baucher est un mors plus dur qui nécessite une main plus expérimentée pour l’utiliser.

Mors baucher

L’utilisation du mors de bride :
Mors de bride

Il s’agit du mors classique de bride que l’on utilise très souvent en dressage. C’est un mors très dur et sévère utilisé surtout pour sa précision. Seuls les cavaliers expérimentés peuvent se servir de ce type d’embouchure. La particularité de ce mors est qu’il est manié avec un deuxième mors soit un mors simple brisure ou un mors double brisure. 

Il existe bien d’autre mors plus classiques et spécifiques que vous pouvez utiliser en dressage, cette liste comporte les mors les plus fréquents que l’on retrouve pour cette discipline.

Les mors qui peuvent vous aider si votre cheval vous embarque en CSO

En saut d’obstacles, vous trouverez une gamme plus large de mors à utiliser. Dans cette discipline, on utilise le plus souvent des mors doux pour le confort du cheval. Les mors les plus fréquents sont le mors double brisure ou le mors de bride doux. Nous allons étudier ces mors du plus plus doux au plus fort :

L’utilisation du mors en cuir :

Le mors en cuir est un mors généralement bien apprécié des chevaux et agréable. C’est un mors relativement simple qui vient s’adapter à la morphologie de la bouche du cheval.

L’utilisation du mors chantilly, le mors double brisure et le mors baucher :

(Vous pouvez consulter la description de ces mors dans la partie dressage)

L’utilisation du mors Pessoa :

Le mors Pessoa est un mors plus dur qui permet d’avoir plus de contrôle sur la bouche du cheval. Il est Possible de l’utiliser en quatre rênes pour plus ou moins de précision et d’action. Pour les chevaux qui ont tendance à embarquer, il est possible de placer les rênes sur l’anneau le plus bas pour un maximum d’action.

L’utilisation du mors Pelham :

Le mors Pelham est un mors sévère qui permet d’avoir plus de contrôle sur la bouche du cheval. Si les rênes sont placées sur l’anneau du bas, on retrouve un effet plus abaisseur et à l’inverse, si elles sont placées sur le plus gros anneau, un effet releveur.

L’utilisation du mors Lhote :

Il est plus souvent utilisé en dressage mais il peut aussi convenir en CSO. Il s’agit d’un mors très sévère à utiliser surtout pour des chevaux qui ont des bons moyens et un peu lourds. N’oubliez pas que le mors Lhote doit être manié avec précautions et pour des cavaliers expérimentés.

Les mors qui peuvent vous aider si votre cheval vous embarque en balade

En balade, il est possible d’utiliser les mors vus dans la partie du CSO. N’oubliez pas que le mors doit toujours être adapté à votre cheval et il doit être confortable pour lui.  En balade, vous pouvez utiliser aussi bien un mors double-brisure qu’un mors Pelham en fonction de la bouche de votre cheval.

Généralement, les chevaux qui sortent en balade ont tendance à être content de sortir, c’est pour cela que les cavaliers privilégient un mors avec un peu plus d’action pour avoir plus de freins si le cheval décide de vous embarquer et que cela devient dangereux. En revanche, il existe une « embouchure » qui est souvent utilisé par les randonneurs, l’hackamore.

L’utilisation de l’hackamore :

Hackamore

En réalité, il ne s’agit pas vraiment d’une embouchure puisqu’il n’y a pas de mors. Il s’agit plutôt d’un type de bride assez particulier, très sévère et à manier avec précaution.

L’hackamore va avoir une action sur le chanfrein. Il est utilisé généralement sur des chevaux ayant une bouche très sensible ou pour conserver une bouche déjà blessée. Il est beaucoup utilisé en balade mais aussi depuis peu en CSO.

L’hackamore permet dans ces types disciplines de pouvoir à la fois laisser la bouche du cheval libre mais aussi d’avoir des freins lorsqu’on en a besoin. L’hackamore peut être réglable en fonction des branches que le cavalier choisit, plus les branches sont longues et plus l’action sera dure.

Quel mors pour un cheval qui embarque ?

            Cavalier avec Main douceCavalier avec Main dure
Cheval Sensible en bouche– Mors simple brisure
– Mors double brisure
– Mors en cuir
– Mors baucher
– Mors Pessoa
– Hackamore

– Mors en cuir
– Mors simple brisure
– Mors double brisure  

Cheval Pas sensible en bouche– Mors baucher
– Mors Pelham
– Mors Goyo-Aga
– Mors Lhote
– Mors simple brisure
– Mors double brisure

En résumé, pour bien choisir son mors, prenez en compte le niveau du cavalier qui utilisera le mors ainsi que sa façon de monter (Main dur ou main douce).

 N’oubliez pas qu’utiliser un mors dur est un fait mais l’idée de son utilisation est d’améliorer le travail du cheval pour pouvoir se diriger par la suite vers un mors plus doux et moins sévère pour sa bouche.

 Il existe une liste très longue de mors, il faut absolument que le mors soit adapté à votre cheval car plus vous mettrez des mors durs et inconfortables, plus il ira se confronter à la douleur et vous rentrerez dans une spirale sans fin.

Utiliser un mors plus fort n’est pas la solution miracle aux problèmes en revanche, dans certains cas il vous permettront d’avoir plus de contrôle sur votre monture.

Newsletter

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de Confidentialité. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur les liens de désabonnement présents dans les e-mails ou en nous écrivant à fanny@equiswap.com.

J'ai lu et accepte les termes et les conditions

Ces articles peuvent vous plaire …

Zoom sur Makila Harmonie, LA selle de dressage Decouvoux

Zoom sur Makila Harmonie, LA selle de dressage Decouvoux

Makila harmonie, la selle de dressage qui promet des sensations harmonieuses ! Vous êtes cavalier de dressage ? Vous êtes à la recherche d’une harmonie parfaite avec votre cheval ? Chez Equiswap, nous voulons vous présenter les meilleurs produits qui selon nous semble...

lire plus
Veredus lance une gamme de guêtres « Cruelty free »

Veredus lance une gamme de guêtres « Cruelty free »

  Veredus clôt l'année 2017 avec une toute nouvelle gamme de guêtres à la fois "étonnante" et innovante. Personnellement, on adore l'idée chez Equiswap !   "Save the sheep", des guêtres en moutons synthétique Cruelty free   Bien que cela ne soit pas...

lire plus

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Mon cheval s'appuie : Quel mors peut m'aider ? - Equiswap - - […] Si vous nous suivez régulièrement, vous savez que chez Equiswap nous vous partageons nos meilleurs conseils et astuces de…

Soumettre un commentaire

dolor ut dapibus libero tempus mattis ut ut