Protections cheval : Comment faire le bon choix ?

par | Sep 16, 2021 | Matériel cheval

Comment choisir les protections de mon cheval ? Les protections du cheval permettent de protéger le cheval durant le travail. Il existe différents types de protections : les guêtres, les protège-boulets, les bandes et les cloches. 

Toutes ces protections ont pour but d’éviter les blessures et limiter l’importance des chocs. Il est important de choisir le bon type de protection pour une efficacité optimale.

Pourquoi protéger les membres de votre cheval ?

Les membres du cheval sont très fragiles. Quand on regarde leur structure, on se rend compte qu’ils sont composés de tendons, d’os ou de ligaments. Ces divers composants du membre sont très sensibles et sujets à de multiples chocs.

En effet, dans certains cas, le cheval peut être amené à recevoir des chocs sur ses membres. C’est notamment la cas du cheval qui se méjuge. C’est-à-dire que les traces des postérieurs se retrouvent en avant de celles des antérieurs. Dans ce cas de figure, le cheval risque alors de se blesser involontairement. Certaines pathologies podologiques peuvent également nécessiter le port de protections pour limiter les blessures. Il est en effet courant de protéger son cheval, avec des bandes par exemple, après une tendinite. Cela permet alors de soutenir le membre.

Les risques de chocs sont également plus importants dans certaines disciplines. C’est notamment le cas du saut d’obstacles ou du concours complet où les protections sont presque obligatoires pour ne pas blesser le cheval lorsqu’il touche une barre ou un obstacle. C’est d’autant plus le cas pour le concours complet où les obstacles sont fixes.

Enfin, certaines protections sont utilisées en dehors du travail. Cela est le cas de protections de transports ou d’écurie. Elles se déclinent selon différentes formes : guêtres, bandes ou bottes, et ont pour vocation de protéger le cheval des chocs durant le transport ou dans l’écurie. Ce type de protection est encore trop peu utilisé mais il présente de réels bénéfices pour les chevaux sujets à des blessures fréquentes.

Attention, il ne faut tout de même pas surprotéger son cheval ! En les utilisant trop fréquemment, il est fréquent qu’une accoutumance se crée et ainsi une dépendance. Il faut donc savoir quand protéger son cheval.

Quand équiper votre cheval de protections ?

Comme nous l’avons vu, il ne faut pas surprotéger son cheval mais il faut choisir quand mettre des protections à son cheval. Globalement, différents types de chevaux ont besoin de porter des protections durant le travail : les chevaux ferrés, les chevaux aux mauvais aplombs et les chevaux à tendance tendineuse / fragiles.

Les chevaux ferrés n’ont pas systématiquement besoin de protections de travail, il est d’ailleurs plutôt inutile de leur en mettre pour un simple travail sur le plat. Mais dans certains cas, la ferrure peut présenter un risque de blessure conséquent : il faut donc opter pour des protections. C’est notamment le cas du saut d’obstacle ou du travail en extérieur où un fer peut rapidement venir percuter un membre.

Certains chevaux peuvent présenter des pathologies podologiques qui influencent leur équilibre et leur locomotion. Le cas le plus courant est le cheval au syndrome naviculaire. C’est une affection qui génère de fortes douleurs mais qui peut être partiellement traitée par le port de fers orthopédiques. Dans ce cas de figure, il est presque primordial de protéger le cheval. Il en est de même pour les chevaux qui ont tendance à faire des tendinites. Les vétérinaires conseillent alors le port de bandes qui permettent le maintien des tendons.

Enfin, certains chevaux sont plus maladroits que d’autres. Comme chez les humains, il arrive qu’un cheval trébuche et s’emmêle les pinceaux. Pour éviter les blessures inutiles, il est alors conseillé de mettre des protections à ces chevaux !

Quelles protections choisir pour votre cheval ?

Pour choisir les bonnes protections du cheval, il faut connaitre l’utilité de chaque protection. Il existe différents types de protections pour le cheval. Elles sont à choisir selon l’activité et le besoin de protection nécessaire.

Protège boulets

protège boulet équitation cheval protection

Les protèges boulets se placent aux postérieurs et ils permettent de limiter les frottements entre les deux boulets lors de la locomotion et de réduire les chocs en cas de contact avec une barre ou un obstacle. Ils sont donc généralement utilisés en saut d’obstacles. 

Il existe deux types de protège boulets : les protège boulets ouverts et les protège boulets fermés (à double coque). Cependant, les doubles coques sont interdites dans de nombreuses compétitions car elles pincent le tendon et provoquent un geste exagéré lors du passage des postérieurs dans le planer.

Les protège-boulets peuvent se fermer de différentes façons : à scratch ou à pinces. Nous vous conseillons de fermer la protection environ 10 cm en dessous du jarret puis de la faire glisser jusqu’à ce qu’elle se fixe naturellement sur le boulet. Cela permet d’éviter les risques de compression trop importante du boulet.

Guêtres

guêtres cheval équitation protections

Les guêtres ont le même fonctionnement que les protèges boulets : elles permettent de protéger des chocs et frottements. Elles sont généralement ouvertes à l’avant et fermées à l’arrière pour protéger les tendons lorsque les postérieurs touchent les antérieurs.

Il existe deux types de guêtres : les guêtres ouvertes et les guêtres fermées. Les premières sont davantage utilisées en saut d’obstacles car elles sont plus légères tandis que les secondes sont utilisées en concours complet pour protéger l’intégralité des membres en cas de choc contre un obstacle. Les guêtres se ferment avec des scratchs ou avec des pinces.

Dans le cas des guêtres de transport et des bottes de boxe, les protections montent jusqu’au genou pour les antérieurs et jusqu’aux jarrets pour les postérieurs. Elles sont généralement doublées avec du coton ou de la mousse intérieure afin d’amortir encore plus les chocs et éviter les blessures.

Bandes

bandes cheval équitation protections

Les bandes sont des protections qui se placent aux antérieurs et aux postérieurs sans distinction particulière (il n’y a pas de bande spéciale antérieure ou postérieure). Elles ont pour vocation de protéger des chocs mais surtout de soutenir le membre lors des déplacements.

Il existe deux types de bandes : les bandes de travail et les bandes de polo. Elles sont généralement confondues mais ce sont bien deux bandes différentes. En effet, les bandes de travail sont extensibles, élastiques et souvent posées avec des flanelles de travail tandis que les bandes de polo sont en polaire. Elles sont donc moins extensibles et apportent généralement moins de soutien.

La pose des bandes est une étape sensible : il faut apprendre avec un professionnel afin de ne pas blesser son cheval. Effectivement, une bande trop serrée sera à l’origine de douleur et agira comme un « garrot » alors qu’une bande trop large présentera le risque de se dérouler et de faire tomber le cheval s’il se prend les pieds dedans.

Cloches

Cloches équitation cheval protections

Les cloches sont des protections différentes des bandes, guêtres ou protège boulets. Elles se placent au niveau du paturon et permettent de protéger celui-ci. Elles sont fortement conseillées chez le cheval ferré et obligatoires chez le cheval cramponné (en concours complet ou en saut sur herbe notamment).

Il existe deux types de cloches : les cloches à scratch et les cloches à enfiler. Les cloches à scratch sont plus simples à poser mais elles sont également moins résistantes. Les cloches à enfiler sont quant à elles très efficaces pour protéger le paturon mais elles peuvent être compliquées à mettre.

Petit conseil ! Pour enfiler les cloches en caoutchouc, nous vous conseillons de les placer dans le l’eau chaude pour les ramollir. Une fois tièdes, elles seront beaucoup plus simples à enfiler sur le pied du cheval. Attention cependant à ne pas laisser le pied du cheval en contact avec l’humidité trop longtemps afin d’éviter l’apparition de maladies comme la gale de boue.  

Pour résumer, il existe différents types de protections qui permettent d’éviter les blessures des membres du cheval. Tous les chevaux n’ont pas nécessairement besoin de protections mais elles sont presque obligatoires pour les chevaux ferrés, avec des maladies podologiques ou lors du transport. Une fois le type de protection choisi, il en existe différentes versions qui offrent la possibilité de répondre à vos besoins et à ceux de votre cheval. En parlant de matériel, connaissez-vous les 7 critères à ne pas négliger dans le choix d’une selle

Ces articles peuvent vous plaire …

Matériel de pansage d’équitation : les indispensables

Matériel de pansage d’équitation : les indispensables

Pour entretenir son cheval au quotidien, il est nécessaire de posséder le matériel de pansage adéquat : brosses, cure-pied… Ce matériel permet de débarrasser le cheval des impuretés afin d’éviter l’apparition de blessures liées au frottement du matériel. Débutant ou...

lire plus
Entretenir ses tapis de selle d’équitation

Entretenir ses tapis de selle d’équitation

Entretenir ses tapis de selle d’équitation est une étape très importante dans le nettoyage des affaires d’équitation. Un tapis non entretenu ou alors mal entretenu peut être à l’origine d’allergies cutanées chez le cheval. Il existe différentes méthodes afin de laver...

lire plus
Les différents types d’enrênement

Les différents types d’enrênement

Quels sont les différents types d’enrênements d'équitation ? Les enrênements sont couramment utilisés en équitation comme aide ponctuelle dans le travail du cheval. Il existe une multitude d’enrênements en équitation qui permettent de répondre à divers besoins du...

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire